Accueil   Quoi    


 

 
Introduction et naissance du panthéon Les dieux aux pieds nus
   

Il faut ajouter que 20% de ce panthéon est consacré aux déesses -nourrices

 
Aussi amplement vêtues que les Vénus sont nues, elles semblent dénuées de toute sensibilité maternelle. Assises dans un fauteuil d’osier (dont le caractère « aristocratique » nous échappe) elles tiennent un ou deux enfants qui, étant encore ligotés dans leurs langes, ont moins de 7 mois. Ils doivent eux-mêmes saisir le sein nourricier, d’ailleurs très symboliquement représenté comme une caverne contenant une source.
C’est, semble-t-il, l’illustration de la terre nourricière, impassible, inerte, qui assure en partie la protection, mais n’accorde ses fruits qu’à ceux qui font l’effort de cultiver, de chasser, de cueillir.
Cette protection peut être d’essence divine et les fortifications placées sur la tête de la déesse en font le symbole défensif d’un groupement humain, comme cette représentation romaine de la Gaule en mosaïque.
     

Suite...