Accueil   Pourquoi    


 

 
   
Nous venons de constater que plus de 80% du panthéon de terre cuite était consacré aux femmes, êtres faibles par définition antique. Vénus et déesses nourrices, dans un monde essentiellement agricole, sont autant de cris d’alarme d’un peuple hanté par sa survie. A coté d’une aristocratie romanisée et opulente vit donc un petit peuple inquiet. La gaule romaine que l’on nous présente calme et heureuse ne fut ni calme (elle se révolta plusieurs fois) ni heureuse, en voici la preuve par ces dizaines de milliers de figurines de terre cuite (le métal du pauvre) réparties de l’Ecosse à Budapest. Par un phénomène passé sous silence par l’ensemble des historiens, ces valeureux guerriers si redoutables et (parait-il)si cruels, vont dans toutes les couches populaires, s’en remettre à des femmes mythiques ,à de toutes jeunes filles souvent dénudées. C’est dans la spiritualité, la protection divine obtenue par des intermédiaires dont la seule force est la faiblesse que cette société guerrière et esclavagiste cherche les moyens de sa survie. Il n’y a pas de statuette armée et l’équivalent ( ou presque ) des Minerves romaines ont un bouclier, symbole de la protection.

   
Suite...